• A la recherche d’un projet photo qui me pousserait à me bouger la cellulite les fesses et à me creuser la tronche, j’ai découvert Show Your Lifestyle, un rendez-vous blogueur dont le principe est de répondre à un thème (différent tous les quinze jours) en créant un article et en l’illustrant par plusieurs moyens : livre, photo, peinture, dvd, musique, voire encore par un DIY (Do It Yourself) pour les plus manuelles…
     
    Tout le monde peut participer, il suffit de mettre le jour J, le lien de son article sur le blog des deux créatrices : Célineou Elodie ou via la page facebookde l’évènement.

    Le thème de ce mercredi est : "Spécialités Culinaires". 

    Grenobloise pure souche, je m'en vais donc vous parler des spécialités culinaires principales de la région Rhône-Alpes. 

    Entrées:

    J'ai beau chercher, je n'en trouve pas, du moins pas que je connaisse! 

     

    Plats:

    Le met incontournable de la région, que vous êtes obligés de manger si vous passer vers Grenoble, c'est le fameux Gratin Dauphinois

    Plat familial par excellence, on le mange accompagné de viande ou d'une salade.

    Il se prépare avec du lait, de la crème et des pommes de terre. Et si vous rajoutez du fromage, il se transforme en gratin savoyard!

    Ses origines sont incertaines, mais il a été officiellement mentionné le 12 juillet 1788, après un diner organisé par Charles-Henri, Duc de Clermont-Ferrand, qui était alors lieutenant général du Dauphiné.

    Si vous vous sentez l'âme cuisinère : 

    Ingrédients (pour 4 à 5 personnes) :

    - 1,5kg de pommes de terre à chair ferme (Hollande, Bintge)
    - 50 cl de crème
    - 50cl de lait (demi-écrémé ou entier)
    - Sel, poivre
    - 1 gousse d'ail
    - 1 noix de beurre
    - et une pincée de muscade (facultatif)

    Réalisation (environ 2h00):

    1. Préchauffez votre four à 180°.
    2. Épluchez les pommes de terre, lavez-les et coupez-les en fines rondelles. Ne les passez pas sous l’eau après les avoir coupées, l’amidon participe à la liaison du gratin. Épongez-les plutôt dans un linge.
    3. Frotter un plat allant au four avec une gousse d’ail, puis le beurrer.
    4. Disposer une couche de rondelles de pomme de terre au fond du plat, saler, poivrer et napper de crème. Recommencer la même opération avec trois autres couches.
    5. Disséminer quelques lamelles de beurre en surface du plat.
    6. Placer dans un four a 150 °C. Laisser cuire environ 1h15. La lame d’un couteau doit s’enfoncer facilement.
    7. Augmenter la température du four à 180 °C et laisser dorer une grosse dizaine de minutes.
    8. Bon Appétit!

     

    Fromages:

    Plusieurs fromages sont des spécialités de la région, et parmi les plus connus, on trouve le Saint Marcellin et le Bleu de Sassenage (ou Bleu du Vercors).

    Le Saint Marcellin:

    C'est un petit fromage crémeux au lait de vache, et qui tient son nom de son berceau d'origine : un village d'Isère, au cœur du Vercors. 

    Si il est aujourd'hui commercialisé dans toute la France, sa fabrication se fait exclusivement sur un territoire défini comprenant l'Isère, la Drôme et la Savoie.

    C'est une fromage à pâte mole, élaboré à partir de lait de vache. De couleur crème, il se présente sous forme ronde dont la croûte (à peine perceptible une fois en bouche) peut être parfois légèrement plissée. D'un goût moyennement salé, on le trouve moelleux ou sec.

    Si ce fromage vous intrigue, vous trouverez plus d'informations sur son site officiel, avec notamment les différentes étapes de fabrication expliquées, ainsi que de nombreuses recettes !

    Le bleu de Sassenage:

    Fromage au lait de vache dont la particularité est de présenter quelques moisissures apparentes, et qui nécessite pas moins de 40litres de lait pour sa fabrication! Celui ci provient de trois races laitières montagnardes. 

    Une fois mis en cuve, on le porte à une température de 35°C afin de permettre sa fermentation lactique ainsi que l'introduction de penicillium. Une fois solidifié et démoulé, on le sale et on l'entrepose dans une cave fraîche. 

    Le sixième et le douzième jour, le fromage est piqué avec une aiguille, ce qui permet d'oxygéner le fromage et de faire naître ses moisissures si caractéristiques!

    Ce fromage se déguste aussi bien en cubes à l'apéritif que dans des recettes de cuisines : fondue, gratin, quiche, ou encore dans des sauces sur les viandes ou pour salade.

    Il aurait été originellement fabriqué par des moines, bénéficie d'une AOC depuis 1998.

    La fête du Bleu se déroule tous les ans dans le Vercors durant la première quinzaine d'août !

     

    Les desserts:

    Difficile de choisir parmi tous les desserts de la région! 

    Trois sont néanmoins incontournables : Le Saint GenixLa Pogne et la Bugne. 

     

    Le Saint-Genix

    Cette brioche ronde garnie de pralines généralement rouges est la spécialité gastronomique de la ville savoyarde de Saint-Genix-sur-Guiers.

    L'origine de cette patisserie est liée à la légende de Sainte Agathe, martyre sicilienne du IIIe siècle. "Comme cette jeune chrétienne repoussait ses avances, le proconsul romain voulut lui faire abjurer sa  foi sous la torture, mais en vain. Agathe eu les seins coupés mais ils repoussèrent miraculeusement le lendemain. Enfin quand elle monta sur le bûcher, la terre trembla, tuant ses bourreaux."

    La Savoie s’appropria cette légende lors du rattachement de la Sicile au Duché (en 1713) et les femmes prirent l’habitude de confectionner un gâteau en forme de sein le 5 février, jour anniversaire de la sainte. 

    Vers 1860, Saint-Genix s’entoure d’une notoriété considérable grâce au gâteau Labully, du nom de ses créateurs, qui apportent la recette du célèbre dessert. 

     

    Depuis cette époque, le gâteau Labully, devenu au fils des ans « gâteau de Saint-Genix », est fabriqué selon une recette transmise de père en fils.

     

    La Pogne:

    Spécialité de la ville de Romans-sur-Isère, c'est une pâte levée en forme de couronne faite à partir de farine, d’œufs et de beurre, et parfumée à la fleur d'oranger.

    La Pogne remonte au Moyen-Age où elle n'était confectionnée que pour Pâques, car les œufs, dont l'usage était prohibé en Dauphiné pendant le carême devenaient le principal apprêt de la table de jour de Pâques.

    Si vous souhaitez  en déguster, le site de la Pogne propose une recette très détaillée!

    Warning : la préparation s'étale sur une quinzaine d'heures au total!

     

    La Bugne:

    Spécialité lyonnaise que l'on retrouve dans toute la région lyonnaise, la bugne appartient à la famille des beignets. Il existe deux types de bugnes : les moelleuses (pâte plus épaisse) et les craquantes (pâte plus fine). Et je vous avoue que ma préférence va aux moelleuses!

    Cuites dans une huile très chaude, elles se composent de farine, d'oeufs, de beurre, de sucre et de sel, et peuvent être agrémentées d'un zeste de fleur d'oranger ou être aromatisées au cognac ou au rhum.

    Elles se consomment traditionnellement durant le mois de février et jusqu'en période de carnaval.

    Son origine reste imprécise, mais on la mentionne déjà en 1538!    

     

    Les Boissons:

    On ne peut pas venir dans la région sans goûter aux célèbres Liqueur de ChartreuseLiqueur de Génépi ou encore à l'Antésite!

     

    Liqueur de Chartreuse: 

    Liqueur fabriquée par les moines du même nom dont l'origine remonte à 1605, lorsque un Maréchal confia aux moines de la Chartreuse de Vauvert, un manuscrit détenant la formule d'un Elixir de Longue Vie.

    Sa commercialisation débute en 1737, et c'est à dos de mulet que Frère Charles se rend sur le marché de Grenoble pour vendre les liqueurs. Et en 1764, la Chartreuse verte est mise au point et commercialisée dans tout le Dauphiné.

    Les 130 plantes contenues dans la Chartreuse sont préparées par les moines du monastère situé à Saint Pierre de Chartreuse, puis les plantes séchées sont livrées à la distillerie.  Sa recette exacte demeure secrète et n'est connus que des moines qui préparent le mélange végétal. Depuis 1970, la société Chartreuse Diffusion se charge du conditionnement, de la publicité et de la vente. 

    La liqueur de Chartreuse est généralement consommée comme digestif, mais pour plus d'informations sur les différentes liqueurs de Chartreuse et leur dégustation, je vous renvoie sur la page wikipedia dont les informations s'inspirent du site officiel .

    *Bonus* : pour vos soirées cocktail, le gérant d'un bar grenoblois a inventé en 1991 le Tip 'N Top (TNT), un shooter qui se compose d'1/5 de Chartreuse, d'1/5 de vodka et de 3/5 d'Orangina et qui est un incontournable des soirées étudiantes. Pour le boire, il faut frapper le verre et boire la mousse.

    La liqueur de Génépi:

    Si le génépi était déjà utilisé au XVIIIème siècle dans la composition de certaines liqueurs, la plante n'est vraiment utilisée seule qu'à partir du XIXème.

    Pendant longtemps, les montagnard fabriquaient eux-mêmes leur liqueur, mais des lois réglementent aujourd'hui la cueillette du génépi et tendent à faire disparaître ces pratiques.

    Le processus de fabrication est le suivant :

    - on mélange des essences de différentes plantes dont le génépi à de l'alcool puis à un sirop de sucre,

    - on laisse macérer les plantes dans un mélange d'alcool et d'eau pendant un à trois mois. Un sirop de sucre est ensuite à nouveau ajouté pour donner à la mixtion ses propriétés liquoreuses,

    - on distille ensuite le tout dans un alambic. De l'eau et du sirop de sucre sont une dernière fois ajoutés pour transformer l'alcoolat en liqueur.

    Utilisé à l'origine dans de nombreux remèdes à base de plantes, le génépi présente de multiples vertus : il stimule l'appétit, facilite la digestion, fait tomber la fièvre, facilite la régulation de la température du corps, et possède même des vertus cicatrisantes et antiseptiques!

    On le déguste aujourd'hui comme la liqueur de Chartreuse, en fin de repas.

     

    L'Antésite:

    Est un concentré à base de réglisse, créé en 1898 par un pharmacien de Voiron, passionné par les plantes et leurs vertus médicinales. Dilué dans de l'eau à raison de 10 gouttes pour un verre (avec 13 centilitres d’Antésite, on peut aromatiser 60 litres de boisson!), il donne une boisson désaltérante sans sucre ni édulcorant.

    Aux vertus cicatrisantes, anti-inflammatoire et boisson "anti-soif", elle a été immédiatement adoptée par les cheminots pour se désaltérer.

    Fabriquée à Voiron (dont l'usine se visite), sa recette de base n'a pas changé, mais l'Antésite se décline aujourd'hui en une dizaine de parfums différents (citron, menthe, orange, cola ou encore eucalyptus et pin).

    iWarning! Sa consommation est néanmoins déconseillée aux personnes hypertendue et/ou diabétiques.

     

    J'espère que ces spécialités régionales vous auront ouvert l'appétit! 

    Il en existe évidemment bien d'autres, comme les célèbres tartiflette, raclette et fondue savoyarde, ou encore les diots, les crozets ou le reblochon, et le choix des présentations fut difficile à faire, mais les détailler toutes aurait été définitivement long et ardu!

    Je suis impatiente de découvrir les spécialités culinaires de votre région ou votre recette de famille, de celles que l'on ne dévoile qu'un soir de pleine lune en dansant à cloche pied et en jouant de la guimbarde avec trois doigts dents autour d'un feu de camp!

     

    A bientôt sur le blog ou sur la page facebook!

     

    Sources : http://www.keldelice.com - http://www.parc-du-vercors.fr - www.jujube-en-cuisine.fr  - http://www.liqueur-chartreuse.fr - http://www.marque-savoie.fr - http://fr.wikipedia.org - http://www.rhonealpes.fr 

    Sources photos: http://www.femmeactuelle.fr, - http://tourisme.sud-gresivaudan.org - http://www.promenade-gourmande.fr - http://fr.wikipedia.org - http://www.pascalis.com -  http://jaimebladi.com, - http://www.elsenorducknapo.be - http://guillestre.free.fr -  http://asluguetsaboulard.com

    Partager via Gmail Pin It

    7 commentaires
  • A la recherche d’un projet photo qui me pousserait à me bouger la cellulite les fesses et à me creuser la tronche, j’ai découvert Show Your Lifestyle, un rendez-vous blogueur dont le principe est de répondre à un thème (différent tous les quinze jours) en créant un article et en l’illustrant par plusieurs moyens : livre, photo, peinture, dvd, musique, voire encore par un DIY (Do It Yourself) pour les plus manuelles…

    Tout le monde peut participer, il suffit de mettre le jour J, le lien de son article sur le blog des deux créatrices : Célineou Elodie ou via la page facebookde l’évènement.

    Le thème de ce mercredi est "Livres".
     

    Mea Culpa. Cela fait plusieurs semaines que je n’ai pas participé au Show Your Lifestyle. 

    Par manque de connexion internet, puis par manque de temps et enfin surtout par manque d’inspiration. 

    Cependant, le thème de ce dernier Show Your Lifestyle m’a grandement inspirée! Et j'ai hâte de lire vos articles!

    L’apprentissage de la lecture a été pour moi une véritable délivrance, et j’ai gardé cette passion du livre depuis. Si je lis moins qu’avant, je reste une lectrice régulière, et c’est avec grand plaisir que je partage avec vous les différents livres qui ont marqué ma vie. 

     

    Que lis-tu ?

    En général : je raffole des policiers et des thrillers, avec une grande préférence lorsque le protagoniste principal est une femme. J’ai un petit faible pour les romans historiques (de préférence policier du coup), et j’aime particulièrement les romans de science fantasy (et dont l’ambiance est un peu « moyenâgeuse » dans les décors et modes de vie). Et je ne dis pas non de temps en temps à un bon roman de gare, histoire de décompresser ! 

    En ce moment : je viens de terminer « Nous étions les hommes » de Gilles Legardinier, qui m’a, je dois le dire, franchement déçue. Sinon j’ai une PAL grosse comme une maison mais les Sherlock Holmes sont en bonne position en haut de la pile ! 

     

    Les livres qui ont marqué ta vie :

    Dans ma jeunesse : 

    • En première position : les Harry Potter (bien fur !) : Je viens d’arriver en sixième et décide d’aller faire une visite au CDI du collège, toute heureuse d’avoir une « bibliothèque » à disposition! Et dans les nouveautés de l’année, je vois « Harry Potter à l’école des sorciers sur un présentoir. » Ayant le même âge que le héros, je lis ce livre avec avidité, et espère avec impatience que ce nouvel écrivain aura assez de succès pour publier la suite. Quelques mois plus tard, Harry Potter devenait un succès mondial, et le fameux auteur s’avère être une auteure 
    • L’histoire d’Helen Keller. Je raconte tout ici!
    • Les Royaumes du nord de Philip Pullman. 
      Une magnifique trilogie que je vous encourage à lire si ce n’est pas déjà fait ! J’ai adoré l’univers de cet auteur, ainsi que son invention judicieuse des daemons, un être sous forme animal et relié à un humain propre, comme une extension de celui-ci. Il peut changer de forme animale à volonté et fini par se stabiliser définitivement à l’adolescence dans sa forme définitive (en accord avec la personnalité de son humain). Les daemons sont en quelque sorte le reflet de l’âme de l’homme auquel ils sont rattachés. Et c’est brillant ! J’ai également beaucoup apprécié l’héroïne rebelle, entière et téméraire. Un incontournable ! 
      Si l’histoire vous tente, voici un billet consacré au premier tome. Et un billet sur toute la trilogie.
    • La saga (ou du moins les six premiers tomes) de l’Assassin Royal, de Robin Hobb
      Du fantasy qui se passe dans un monde Moyenâgeux de chevalerie, ou se mêle action et lutte de pouvoir, un peu à la Game of Throne. Perso, je trouve que la quatrième de couverture ne donne vraiment pas envie de lire le livre, je vous livre (ahah) donc deux billets sur le premier tome de cette sage :  celui d’Altaira, et celui de chasseurdemots, en espérant qu’ils vous donnent envie de découvrir cette saga plus en détail !
       
    • Et pour finir, un livre pour enfant qui s’appelle « Sirga », de René Guillot et Agnès Couderc. "C’est l’histoire de l’amitié de Sirga la lionne et de Oulé l’enfant noir, nés tous les deux le même jour, au pays de baoulé, le royaume des lions.»
      L’histoire est magnifique, et les dessins sublimes !

     

    Aujourd’hui : 

    • Ma saga que j’aime d’amour : Le cercle de Pierre, de Diana Gabaldon. J’en parle ici !
    • Un livre merveilleux et qui m’a profondément marqué est celui de la courageuse et talentueuse journaliste russe Svetlana Alexievitch : « La guerre n’a pas un visage de femme »Clic ici pour voir l'article relié!
      Un recueil de témoignages poignants et bouleversants des milliers de femmes russes volontaires pour aller combattre l’ennemi nazi. Svetlana a consacré sept ans à recueillir ces précieux témoignages. Si nous regorgeons de témoignages concernant la Seconde Guerre Mondiale, l’on connait peu ce qu’il s’est passé en Russie. 
      Ce livre étant peu connu, je n’ai pas trouvé de post lui étant consacré. Je vous renvoie donc sur la page Amazon qui possède quelques commentaires pour vous aider à vous faire une idée plus précise sur ce livre.
    • Le chœur des femmes, de Martin Winckler. Indubitablement l’un des livres dont la lecture a eue le plus d’impact sur moi. J’ai eu énormément de mal à rentrer dans le livre, rapport au style d’écriture, mais il a définitivement changé ma vie et ma vision de la gynécologie moderne. L’aspect sociologique du roman est beaucoup plus intéressant à mon goût que la partie romancée. Cependant, de nombreuses personnes ont été surprises par la chute ! 
      Un livre résolument féministe, qui met l’accent sur le machisme encore à l’œuvre dans la société française. Et que toute femme (et homme !)  se doit de lire ! 
      Le billet plein d’enthousiasme de têtedelitote sur ce livre. 

    Et aussi! 

     

    Tes prochains achats chez le libraire : 

    Rien n'est prévu dans l’immédiat, j’ai déjà tellement à bouquiner que je ne sais plus où donner de la tête ! 

    Si pour le moment je me freine un peu, lorsque ma petite pile aura baissé, Un long chemin vers la liberté, de Nelson Mandela viendra s’y ajouter, ainsi que le livre Beignets de tomates vertes, de Fannie Flagg car le film m’avait énormément plu ! 

     

    Et toi ami lecteur, quels sont les livres qui ont marqué ta vie?

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • A la recherche d’un projet photo qui me pousserait à me bouger la cellulite les fesses et à me creuser la tronche, j’ai découvert Show Your Lifestyle, un rendez-vous blogueur dont le principe est de répondre à un thème (différent tous les quinze jours) en créant un article et en l’illustrant par plusieurs moyens : livre, photo, peinture, dvd, musique, voire encore par un DIY (Do It Yourself) pour les plus manuelles…

    Tout le monde peut participer, il suffit de mettre le jour J, le lien de son article sur le blog des deux créatrices : Céline ou Elodie ou via la page facebook de l’évènement.
     

    Le thème de ce mercredi est Souvenirs. 
     

    Alors ces temps ci, c'est difficile pour moi de poster quoi que ce soit : nouveau travail, et plus d'internet à la maison!Du coup le blog est carrément à l'abandon alors que j'ai pleins d'idées d'articles! Bon, j'essaie tout de même au maximum de poursuivre mes participations à Show Your Lifestyle et à la Photo du Mois, mais c'est difficile en ce moment de faire plus.

    Voici donc une sélection de quelques photos qui illustrent des moments particuliers ou clés de ma petite vie, que j'aime généralement garder discrète. Voici l'occasion pour toi ami lecteur, de me connaitre un peu plus!

    Je précise que les photos exposées ici sortent toutes de mon caillou, sauf mention contraire!

     

    Mes Voyages :

    Mon année Erasmus en Espagne. Un moment très important pour moi, dans mon épanouissement personnel :

     

    Mon voyage à New York avec une amie en avril 2012.

    Une semaine plus qu'intensive (je n'ai jamais été aussi fatiguée de ma vie!) dont il a fallu plusieurs semaines pour me remettre de mes émotions! J'ai passé la semaine à répéter "Aaah, on est à New York!" Et je suis impatiente d'y retourner un jour avec Sousou!

    Souvenir de mon voyage à La Réunion en 2005.

    Première fois que je prenais l'avion seule : douze heures, bim! Je me suis retrouvée coincée entre deux mecs d'une quarantaine d'années, un Don Juan italien qui sentait le parfum et un bonhomme à lunettes qui passait son temps à bouquiner des journaux... Et moi au milieu à les déranger toutes les cinq minutes pour aller au p'tit coin!

    Souvenir des notre premier voyage en Amoureux... à Paris!

     

    Mes amours:

    Souvenir d'une photo, prise lorsque j'étais très amoureuse

    ...Et souvenir de la photo durant laquelle j'ai véritablement pris conscience qu'avec lui, c'était fini.

    oups, la photo a disparu! Je la remets dès que j'ai accès à mon disque dur externe!

     

    Souvenir de ma rencontre avec Sousou :

    http://3.bp.blogspot.com/-hWR1Zx9Lvvo/Tf0crJ5ruiI/AAAAAAAACZU/cIVjRN1z4Tk/s1600/18juin2011-soubrette.jpg

     

    ... Et de sa concrétisation!

    http://p0.storage.canalblog.com/05/12/799134/73542240_p.jpg

     

    !!! Certaines photos ne sont pas ma propriété, si vous désirez connaître leur source, cliquez leur dessus !!!

    Partager via Gmail Pin It

    7 commentaires
  •  A la recherche d’un projet photo qui me pousserait à me bouger la cellulite les fesses et à me creuser la tronche, j’ai découvert Show Your Lifestyle, un rendez-vous blogueur dont le principe est de répondre à un thème (différent tous les quinze jours) en créant un article et en l’illustrant par plusieurs moyens : livre, photo, peinture, dvd, musique, voire encore par un DIY (Do It Yourself) pour les plus manuelles…
     Tout le monde peut participer, il suffit de mettre le jour J, le lien de son article sur le blog des deux créatrices : Célineou Elodie ou via la page facebookde l’évènement. 
     
    Pour toutes celles qui souhaiteraient participer, le prochain thème pour le mercredi 27 novembre est "j'ai aimé cette semaine sur la blogosphère"
    Le thème de ce mercredi est Anniversaire
     

    Aux vues de ma participation récente à ShowYourLifestyle et à ma nouveauté en tant que blogueuse, je n'ai pas grand chose à fêter blogistiquement parlant.

    Musicienne chevronnée (on ne se refait pas!), je me suis dis que c'était l'occasion ou jamais de vous faire partager un peu de mon monde, classique à souhait, en vous présentant quelques grands noms de la musique classique, qui ont tous en commun... leur anniversaire de naissance en 2013!

    J'ai nommés Jean-Philippe Rameau, Giuseppe Verdi, Johannes Brahms et Edvard Grieg

     

    Jean-Philippe Rameau (1683-1764)

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/98/Attribu%C3%A9_%C3%A0_Joseph_Aved,_Portrait_de_Jean-Philippe_Rameau_(vers_1728)_-_001.jpg

    Compositeur français de l’époque baroque, il fait partie de ces musiciens qui apprirent la musique avant de savoir lireJoueur de violon et organiste, il voyage beaucoup (Italie, France) et s’installe définitivement à Paris en 1722.

    Au 18ème siècle en France, l’opéra est LA grande musique. Rameau à 50 ans lorsqu’il compose son premier opéra connu : Hippolyte et Aricie. L’accueil est mitigé : les musiciens se plaignent d’une musique trop difficile à exécuter et exigent des coupures, les admirateurs de Lully sont scandalisés par les audaces musicales : c’est la bataille entre Lullistes et Ramistes.

    Mais Rameau est un compositeur universellement admiré à partir de 1745. Compositeur de la chambre du roi, il est comblé d’honneur : en 1751, lors d’une représentation de Pygmalion, le public l’ayant reconnu dans la salle lui fait une ovation qui émeut aux larmes ce vieil homme réputé peu tendre.

    Il meurt à 81 ans (ce qui est suffisamment rare à l’époque pour être souligné !). Grand personnage, il a cependant été critiqué à la fois pour être d’avant-garde et à la fois pour être dépassé : il a malheureusement donné les chefs d’œuvre de l’opéra français à une époque où ses contemporains commençaient à en perdre le goût.

    L’opéra de Rameau (comme celui de Lully d’ailleurs) s’adresse aux oreilles autant qu’aux yeux : le spectacle (décor, costumes, ballet) y est aussi important que la musique. L’un de ses opéra-ballet se nomment Les Indes Galantes (1735) dans lequel une place particulière est donnée à la musique de danse. 

    Voici un extrait de la quatrième entrée de cette œuvre : Les Sauvages.


    Giuseppe Verdi (1813 – 1840)

    http://roy.free.fr/verdi/Verdi.jpg

    Compositeur italien romantique. Fils d’aubergiste, il se marie à la fille de son premier mécène (qui mourra peu de temps après) à qui il doit son éducation intellectuelle et musicale : Antonio Barezzi.

    Le succès (immédiat et général) viendra avec son second opéraNabucco (1842). Verdi devient célèbre du jour au lendemain ; Cependant, tous ses opéras n’ont pas rencontrés le même succès : certains ont même disparu du répertoire.

    Il épouse en secondes noces la cantatrice Giuseppina Strepponi. Après la mort de celle-ci plusieurs années après, et sans héritier, il s’occupe d’une maison de retraite pour les musiciens à Milan. 

    C’est là qu’il décède en 1901.

    Tout au long de ses soixante années de carrière, Verdi s’est efforcé d’estomper l’aspect uniquement bel canto de l’opéra italien, en attribuant aux chanteurs des rôles possédant plus de profondeur psychologique et en renforçant progressivement le coté dramatique de ses œuvres.

    On connait surtout Verdi pour ses opéras : NabuccoAïdala Traviata et j’en passe, mais il est également l’auteur d’un unique Quatuor à cordes en 1873 :

     

    Johannes Brahms (1883-1897)

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/15/JohannesBrahms.jpg

    Compositeur allemand de l’époque romantique très ami avec le couple Clara et Robert Schumann. Il reviendra d’ailleurs à Dusseldorf soutenir Clara qui fait face à la maladie mentale de son mari. Une amitié platonique qui durera jusqu’à la fin de leurs vies s’instaure entre eux. 

    Il rencontre à Vienne d’importantes personnalités de l’époque telles que Wagner ou Strauss. Une querelle artistique de l’époque divise les compositeurs en deux clans : les défenseurs de la musique moderne (LisztWagner) et les partisans de la musique « «classique » (dont Brahms)

    Vers 1875, il démissionne de ses fonctions afin de se consacrer entièrement à la composition. C’est alors une personnalité reconnue, distinguée et honorée de toute part.

    A partir de 1871, c’est le déclin : les décès de personnes très proches (dont Clara Schumann) l’affectent profondément. Il s’affaiblit progressivement et meurt d’un cancer du foie en 1897.

    S'il ne fut pas particulièrement un partisan de la révolution à tout prix, Brahms ne fut certainement pas aussi conservateur qu’on a pu l’écrire, mais au contraire très original par l’aptitude qu’il a eu d’être capable de fondre en un tout cohérent des influences aussi diverses que la musique populaire, l’écriture polyphonique de la renaissance, jusqu’à Bach, ainsi que les grandes formes héritées de HaydnBeethoven et Schubert.

    Nombres d’œuvres de Brahms ne nous sont pas parvenues, car il détruisait tout ce qu’il ne jugeait pas digne d’être conservé.

    Voici le dernier mouvement de sa Symphonie n°3, célèbre pour avoir été reprise par Gainsbourg dans "Baby alone in babylone" :

     

    Edward Grieg (1843-1907)

    http://www.nndb.com/people/870/000024798/grieg-1890.jpg

    Compositeur norvégien de la fin de l’époque romantique. Il privilégie l’intégration de mélodies populaires nationales dans ses oeuvres. 

    En 1898, il réussit à organiser le premier festival de musique jamais implanté en Norvège dont il est le compositeur le plus célèbre, toutes époques confondues.

    Pianiste, il a beaucoup composé pour son instrument, mais il est plus connu pour ses deux suites pour orchestre Peer Gynt (dont un leitmotiv est utilisé dans M le Maudit!, siffloté par le méchant) d’après la pièce d’Henrik Ibsen (1875 à 1891):

     

    Pour aller plus loin 

    • Petit bonus humoristique : Happy Birthday joué "à la manière de" différents compositeurs par la grande pianiste Nicole Pesce.

     

    Sources

    J’ai écrit cet article un peu dans l’urgence. Je n’ai donc pas eu beaucoup de temps pour remanier véritablement à ma sauce le texte des œuvres dont je me suis fortement inspirée : le livre des Musiciens de A à Z de Frédéric PLATZER, et mon gros pavé de l’Histoire de la musique Occidentale des éditions Fayard. 

    !!! Les images de cet article ne sont pas ma propriété. Si vous désirez connaître leur source, cliquez leur dessus !!!

    Voila ami lecteur, j’espère que tu ne t'es pas arrêté au milieu de ta lecture pour cause de fossilisation aiguë, et que l’article t'a donné envie de découvrir ou redécouvrir ces grands compositeurs ! 

    N’hésite pas à laisser une petite griffe pour me dire ce que tu en as pensé!

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    4 commentaires
  • A la recherche d’un projet photo qui me pousserait à me bouger la cellulite les fesses et à me creuser la tronche, j’ai découvert Show Your Lifestyle, un rendez-vous blogueur dont le principe est de répondre à un thème (différent tous les quinze jours) en créant un article et en l’illustrant par plusieurs moyens : livre, photo, peinture, dvd, musique, voire encore par un DIY (Do It Yourself) pour les plus manuelles.


    Tout le monde peut participer, il suffit de mettre le jour J, le lien de son article sur le blog des deux créatrices : Célineou Elodie ou via la page facebookde l’évènement. 

    Pour toutes celles qui souhaiteraient participer, le prochain thème pour le mercredi 13 novembre est Anniversaire. 

    Le thème de ce mercredi est Halloween.
     

    Je n’ai jamais spécialement fêté l’Halloween, mais une petite tradition s’est installée au fil du temps : chaque année pour l’occasion, j’aime revoir un film de Walt Disney que j’adorais plus petite : Hocus Pocus.  

    Et même si il a pris un petit coup de vieux, m'en fous, il reste MON film Halloween par excellence !

    Pour ceux/celles qui ne connaissent pas, ce film date de 1993 et raconte l’histoire de Max, un adolescent récemment installé à Salem avec sa famille, qui craque pour la belle Alison. Obligé d’accompagner sa jeune sœur Dani dans son « trick or treat » et suite à quelques rebondissements, ils se retrouvent tous les trois dans la vieilles maison des sœurs sorcières Sanderson. Pour conquérir le cœur d’Alison, Max décide d’allumer la bougie à flamme noire qui a le pouvoir de faire renaître le temps d’une nuit les trois sœurs.

    Si ce film ne fait pas peur, on y retrouve parfaitement l’ambiance américaine à l’occasion de l’Halloween : l’effervescence des festivités, l’impatience des enfants, des déguisements à gogo avec ce qu’il faut comme dose de magie, zombies, sorcières et amour!

     

    Pour en savoir plus 

    • Pour ne pas trop spoiler, un extrait du début du film ici

    Alors ami lecteur, ça t’a donné envie de découvrir ou redécouvrir ce film ? 
    Toi aussi tu as un film fétiche pour Halloween ?

    A bientôt sur le blog ou sur la page facebook!

    Partager via Gmail Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique