•  
    Bonjour cher ami lecteur!

    Le blog est un peu comme qui dirait en "pause longue" actuellement. Je suis très prise par mes études, et je n'ai malheureusement plus trop le temps de poster régulièrement des articles.
     
    Ça fait également plusieurs mois que je réfléchis à une nouvelle rubrique pour le blog : la cosmétique home made. J'y ai mis timidement un orteil dedans il y a plusieurs mois déjà, après de longues heures passées à me renseigner sur internet et dans divers bouquins, et j'y suis maintenant jusqu'au cou!
     
    J'ai commencé en pratiquant le layering, et j'ai été tout de suite conquise! Je développerai ce point plus en détail dans un prochain article, mais c'est cet engouement pour cette méthode naturelle de démaquillage qui a achevé de me convaincre à créer une nouvelle rubrique sur le blog consacrée à la cosmétique.
     
    C'est donc avec grand plaisir que j'inaugure officiellement cette rubrique de Fred fait de la cosmeto avec une recette toute simple mais pour laquelle il a fallu moults essais avant d'obtenir un résultat qui me satisfasse et qui est tout à propos vu la saison : le baume à lèvres.
    !!! Avant toute tambouille, assurez vous de bien désinfecter vos mains, votre plan de travail, vos ustensiles ainsi que vos contenants !!!
     

    Pour réaliser ce baume à lèvres, il vous faut :

    Temps de réalisation : 10min

    Contenant : un pot de 10ml ou deux petits pots de 5ml

    Conservation : 3 mois

     

    Matériel :

    - une balance de précision au gramme près

    - un contenant qui résiste à la chaleur pour le bain marie

    - un petit fouet ou une petite cuillère pour touiller

    - une poêle pour le bain marie (ou autre casserole de votre choix)

     

    Ingrédients pour 10g :

    - 3,5g de beurre végétal de Karité (ou un beurre végétal mou)

    - 3g d'huile végétale d'Amande Douce (ou une huile végétale de votre choix)

    - 2g de sirop d'agave

    - 1,5g de cera bellina (ou une autre cire végétale)

    - 2 gouttes de vitamine E (contre le rancissement des huiles)

    - 2-3 gouttes d'huile essentielle ou de fragrance (optionnel)

     

    Pazapas :

    1) Peser le beurre de karité, l'huile d'amande, le sirop d'agave et la cire et les mettre au bain marie dans un contenant qui résiste à la chaleur.

    2) Lorsque la cire est fondue, sortir du BM et laisser légèrement refroidir. Ajouter la vitamine E puis la fragrance/l'huile essentielle en remuant bien entre chaque ajout.

    3) Mettre en pot, le fermer et le placer au frigo une dizaine de minutes le temps que le baume se solidifie.

    4) Sortez du frigo et attendez le lendemain pour profiter pleinement de votre baume à lèvres!

     

    Prix de revient : moins de 1euros par baume de 10ml, hors contenant. (pour vous donnez une idée, mon baume de 5ml n'est pas terminé au bout de trois mois d'utilisation, en effectuant deux applications par jour)

     

    Utilisation : Une application le matin et le soir pour des lèvres parfaites! 

    !!! Avant toute utilisation, faire impérativement un test 48h avant dans le pli du coude afin de prévenir tout risque d'allergie !!!

    Mon avis : j'adore la texture que donne la cera bellina, je trouve qu'elle n'est ni trop dure, ni trop molle, et qu'elle fond juste ce qu'il faut sous les doigts et sur les lèvres, mais si vous n'en avez pas, vous pouvez utiliser de la cire d'abeille sans soucis. Fervente utilisatrice de l'homéoplasmine jusque là, je l'ai définitivement délaissée au profit de ce baume à lèvres! 

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • http://rythme-indigo.blogspot.com/2014/09/vacances-02-une-semaine-paris.html

    Après notre semaine de vacances sur l'Ile de Ré, nous sommes partis la semaine suivante à Paris voir des amis.

    Ce fut l'occasion pour nous d'aller enfin voir l'exposition Star Wars Identities à la Cité du Cinéma (qui a été prolongée jusqu'à début octobre) ainsi que de visiter Le parc du château de Versailles et le Hameau de la Reine, que je voulais voir depuis longtemps.

    L'exposition

    Equipé d'un bracelet et d'un audio guide, le principe de cette exposition est de choisir un personnage de l'univers Star Wars pour ensuite "créer" sa vie à partir de dix grands points/pôles différents (dont les Origines, les Influences et les Choix) centrés sur l'Identité.

    Les personnages de Luke et Anakin sont mis à l'honneur et le parcours principal retrace leur  parcours à partir de leur psychologie et des influences qui détermineront leur choix et leur vie d'adulte.  

    C'est assez ludique à faire, et l'exposition présente également quelques costumes et croquis de la saga, en mettant l'accent sur l'élaboration de certains personnages comme Jabba ou Yoda.

     

    Versailles - Trianon et le Hameau de la Reine

     

     

    Sur ce nouveau territoire, la Reine développa un aspect déjà antérieurement ébauché par Louis XV à la Ménagerie de Trianon : le goût rustique.

    Marie-Antoinette, cherchant à fuir la Cour de Versailles, commande en 1783, son Hameau. Elle y retrouve régulièrement les charmes de la vie paysanne, entourée de ses dames de compagnies. L’ensemble devient d’ailleurs une véritable exploitation agricole, dirigée par un fermier, dont les produits alimentaient les cuisines du Château. Sous le Premier Empire, le Hameau est remeublé avec délicatesse pour l’Impératrice Marie-Louise. 

    Entre 1783 et 1787, le Hameau fut donc réalisé dans l’esprit d’un véritable village normand, avec un ensemble de onze maisons réparties autour du Grand Lac. Cinq d’entre elles étaient réservées à l’usage de la Reine et de ses invités : la Maison de la Reine, le Billard, le Boudoir, le Moulin et la Laiterie de Propreté. Tandis que quatre maisons étaient réservées à l’occupation paysanne : la Ferme et ses annexes, la Grange, le Colombier et la Laiterie de Préparation. La Ferme était située à l’écart du village et abritait un cheptel varié : petit troupeau de huit vaches et d’un taureau, dix chèvres et des pigeons. Une maison était réservée à l’usage domestique : le Réchauffoir, où étaient préparés les plats pour les dîners donnés à la Maison de la Reine ou au Moulin. 

    Chaque maison avait son petit jardin, planté de choux pommés de Milan, de choux-fleurs et d’artichauts, entouré d’une haie de charmille et clos d’un palis de châtaignier. Les rampes des escaliers, galeries et balcons étaient garnies de pots en faïence de Saint-Clément, aux couleurs blanche et bleue, contenant jacinthes, quarantaines, giroflées ou géraniums. De petits vergers étaient plantés de pommiers et cerisiers. Sur les murs des maisons et les berceaux ombrageant certaines allées, couraient des plantes grimpantes. Une escarpolette fut aménagée en 1785 pour les enfants royaux, puis rapidement démontée. En 1788, un jeu de boules fut également aménagé. La Tour de Malborough, sorte de phare dominant les bords du Grand Lac, était utilisée pour le départ des promenades en barque ou des parties de pêche.  

    Pour aller plus loin

    Bibliographie : les sites sus-cités

    Crédit photos: Rythme Indigo

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  
    http://rythme-indigo.blogspot.com/2014/09/vacances-01-notre-semaine-sur-lile-de-re.html

    Cette nouvelle année scolaire s'annonce chargée! Je reprends mes études (avec concours à la fin de l'année à la clef (oh joie!)). Bref, autant dire qu'elle ne va pas être de tout repos! En attendant la reprise des cours, je profite de mes derniers moments de liberté pour me replonger dans les photos et pour faire un petit article rétrospectif sur nos destinations de vacances estivales par le biais des photos prises tout au long de notre séjour afin de les partager avec vous !
     
    Je vous laisse donc découvrir en images notre séjour sur l'Ile de Ré !
     

    L'île de Ré

    Elle est située juste à côte de La Rochelle, au large des côtes aunisiennes et vendéennes. Très touristique, c'est la quatrième plus grande île de France métropolitaine, derrière la Corse, l'île d'Oléron et Belle île.

    Elle est située à seulement 2 kilomètres du continent et depuis 1988, on peut y accéder par le pont de l'île de Ré qui coûte d'ailleurs une blinde

    L'île présente la particularité d'être aménagée de plus de 100km de pistes cyclables, et propose des balades toutes plus belles les unes que les autres, que je vous conseille vivement. C'est une façon très sympathique et originale de découvrir l'île et ainsi profiter pleinement de ses paysages loin des voitures. Vous pouvez d'ailleurs louer des vélos (et des tandems!) directement sur l'île. Si vous avez des petits bouts de chou, pas de panique, tous les cas de figure sont prévus, et vous trouverez facilement vélo à votre pied!

    Jusqu'au Moyen Age, l'île de Ré était composée d'îlots. Peu à peu, les passes entre les différents îlots se sont comblés par un dépôt naturel : le bri, qui, associé à des conditions climatiques propices a permis la création des marais salants.

    Vraisemblablement, les premiers marais salants ont été bâtis à partir du XIIème siècle par des moines, l'activité salicole ne s'est réellement développée qu'à partir du XVème siècle et atteint son apogée au XIXème siècle et assure une grande part de la richesse de l'île. A partir des années 1850 commence une longue période de déclin, et le manque d'entretien des levées protégeant les prises entraîne la perte de certains marais à nouveau envahis par la mer, mais depuis une dizaine d'années, une politique de relance de l'exploitation salicole a permis de remettre en état des marais abandonnés, permettant ainsi de perpétuer ce savoir ancestral.

    Outre ces marais salants, j'ai été très étonnée de voir autant de vignes sur l'île! 

    En effet, le sol et le climat ensoleillés sont propices au développement de l'activité viticole, et il n'y a pas moins de 650 hectares de vignes, implantées principalement dans le sud de l'île.

    Saint Clément des baleines

     

    Saint Clément des Baleines se situe au bout de l'île. Son nom vient des nombreux échouages de cétacés sur ses plages jusqu'au début du XXème siècle.

    Cette commune a la particularité de ne pas posséder de port, et est aussi connue pour accueillir plusieurs personnalités du show-biz qui viennent se ressourcer chaque été.

     

     

     

    Saint Martin de Ré 

    On ne peut pas venir sur l'île de Ré sans faire un tour par cette petite commune fortifiée située sur la côte nord de l'île. C'est un endroit très touristique qui regorge d'endroits insolites! 

    Le port est magnifique et je vous encourage à flâner et à vous perdre dans les ruelles ainsi qu'à visiter le clocher de l'Eglise Saint Martin, qui vous donne une vue imprenable sur l'île.

    Nous avons eu également la chance de pouvoir assister au feu d'artifice du 15 août, tiré depuis la mer.

    Nous avons terminé la semaine avec la visite du site de l'Abbaye Cistercienne Notre Dame de Ré. 

    Elle aurait été fondée au XIIème siècle par des moines cisterciens mais les ruines actuelles ne datent que du XIVème siècle. En effet, l'abbaye est détruite par les Anglais, puis reconstruite avant d'être partiellement détruite durant la guerre de 100 ans puis reconstruite, puis redétruite durant les guerre de religions du XVIème siècle.

    Au XVIIème siècle, une partie des pierres du monastère vont servir à la construction du port de la commune la plus proche. Le reste des ruines va peu à peu se dégrader jusqu'à sa restauration en 1997 par le conseil général de Charente Maritime.

    Malgré le temps très changeant (on a passé la semaine à enlever notre pull - remettre notre pull - enlever notre pull - remettre notre pull...) on a quand même pu aller se promener un peu (et même pique- niquer) sur la plage.

     

    L'aquarium de la Rochelle

    On a aussi visité l'aquarium de La Rochelle en nocturne un soir où le temps n'était pas trop au rendez-vous. Je l'ai trouvé très centré sur la méditerranée, mais il vaut vraiment le coup d'oeil! 

    On y trouve plus de 12000 animaux de 600 espèces différentes dans 75 aquarium différents.

    Il accueille chaque année plus de 800 000 visiteurs, ce qui en fait le plus visité des aquarium de France.

    Il possède également un pôle scientifique centré sur la recherche très développé.

    Pour aller plus loin

    Bibliographie : wikipedia et les sites sus-cités

    Crédit photos: Rythme Indigo



     
    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • http://rythme-indigo.blogspot.com/2014/08/safari-photos-urbain-01-grenoble.html
     
    Il y a quelques temps, je cherchais un nouveau projet photo à faire. Après quelques visites sur mes blogs favoris, je suis tombée sur un safari photo urbain lancé par BloodyAnna et Eeleesible. 

    Le safari photo urbain, kesako?

    Le but est de se balader tranquilou bilou dans une ville de ton choix et de prendre en photo les différents éléments du thème.

    Il faut donc prendre en photo :

    - Une église ou cathédrale

    - Une plaque de rue

    - Une enseigne de magasin

    - Un commerce typique de ville ou village (poste, boulangerie...)

    - Un habitat typique

    - Un arbre

    - Des fleurs

    - Une boîte aux lettres

    - Un élément de ton choix

     

    Comment participer?

    Prendre les photos (évidemment) et les poster sur le support de son choix (facebook, blog...)

    Poster ensuite le lien en commentaire ici ou l'envoyer par mail là.

     

    Ma participation (dans le désordre!) :

     

    Et la photo de mon choix :

    Alors, Ami Lecteur, que penses-tu de mon Safari? 

    Toi aussi tu as participé à ce challenge photo? Si non, ça t'a donné envie?

    Partager via Gmail Pin It

    9 commentaires
  •  

    Il y a quelques mois, j'ai découvert les attendrissantes photos de la talentueuse Miyoko Ihara.

    Pendant plusieurs années, elle a immortalisé au quotidien la grande complicité entre sa grand-mère Misao (87 ans) et son chat malentendant Fukumaru* (8 ans), recueilli en 2003.

    *fuku : arrondir - maru : les angles

     

     

    Depuis, ils sont inséparables!

    « C’est en partie dû au fait qu’ils sont tous les deux un peu durs d’oreille, mais ma grand-mère et Fukumaru communiquent toujours par le regard, ils partagent un lien physique », explique Ihara Miyoko dans un sourire. source

    http://littleaesthete.com/wp-content/uploads/2012/11/misao-and-fukumaru-43.jpg

    « Lorsque j’observe la façon dont vit ma grand-mère, je ressens une force inconnue à ma génération. Elle se lève avec le soleil et se couche avec lui. Elle aime comme ses propres enfants tant ses légumes que son chat, et la qualité de sa récolte influe directement sur son bonheur. Elle ne se demande jamais à quoi rime son travail. Face à cette vie, je ressens une forte attirance et de l’envie. » source

    Je trouve ces photos vraiment attendrissantes, c'est un magnifique regard porté par cette photographe sur cette histoire d'amour hors du commun faite de bonheurs simples.

    http://littleaesthete.com/wp-content/uploads/2012/11/misao-and-fukumaru-3.jpg

     

     Pour aller plus loin :

    Et toi ami lecteur, tu connaissais déjà Misao et Fukumaru?

    Tu connais d'autres belles histoires d'amitié ?

     

    Crédits photosLes photos ne sont pas ma propriété. Pour connaître la source de chaque photo, cliquez-lui dessus! 

    Si aucun lien ne s'ouvre, c'est qu'elles viennent de la page facebook de la photographe.

     

    Partager via Gmail Pin It

    3 commentaires