•  
     
     

    Si vous passez par Grenoble durant vos vacances, une visite aux grottes de Choranche s'impose! Car c'est une ville qui a la particularité d'être littéralement entourée de montagnes : par la chaîne de Belledonne, la Chartreuse et le Vercors.

    Les grottes de Choranche se situent dans le Vercors, à environ une heure de route de Grenoble. Elle a été découverte en 1871 par des habitants du village et fut d'abord baptisée "Cou fin" en raison du grand volume de la première salle après une entrée minuscule.

     

     

    La salle d'entrée

    On démarre la visite dans une vaste salle de 60m de diamètre qui possède en son centre un beau lac aux eaux émeraude dans lequel se rejoignent les deux rivières souterraines de la grotte avant de ressurgir à l'extérieur.

    La galerie du siphon

    Elle renferme un phénomène unique en Europe : des milliers de stalactites très fines pouvant atteindre 3m de long et constituées de cristaux de calcaire. D'un blanc éclatant, elles sont appelées fistuleuses par les spécialistes .

      

    On fait demi tour au bout de la galerie en laissant derrière nous les 30km de grotte réservés aux spéléologues.

     

     

    La galerie serpentine

    C'est l'endroit de la grotte où la rivière est la plus agitée : petites cascades et bassins sont mis en valeurs par des jeux de lumières et s'enchaînent les uns aux autres. Le nom de Serpentine vient des nombreuses courbes de cette rivière.

     

    La cathédrale

    C'est le point culminant de la visite. Après avoir monté une centaine de marches, on découvre cette salle majestueuse de 25m de hauteur et on s'installe pour un spectacle son et lumière de quelques minutes.

     

     

    Le protée

    Cette grotte a également la particularité d'abriter un petit animal préhistorique blanc et sans yeux: le protée. Petit amphibien rampant capable de se métamorphoser en Dragon dans la mythologie grecque, c'est l'une des espèces les plus anciennes du monde que l'on peut admirer durant la visite. Il devient adulte à l'âge de 15 ans, âge à partir duquel ils peuvent se reproduire et a une espérance de vie d'au moins 80 ans.

     

    Pour aller plus loin :

    Merci de votre lecture, j'espère que cette visite vous a plu, n'hésitez pas à réagir en laissant un commentaire ! N'hésitez pas également à partager des photos de vos visite à rythme-indigo@hotmail.fr ou sur la page facebook du blog! 

    A bientôt!

    sources : http://www.grottes-de-choranche.com

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Cet été nous ne sommes pas partis en vacances. Non, non, ce sont nos amis qui sont venus jusque chez nous! Nous avons profité de l'occasion pour leur faire visiter Grenoble et ses alentours, et avons commencé par une journée en Chartreuse avec la très jolie promenade du Charmant Som, histoire de se mettre en jambe!

    Le Charmant Som, kesako?

    C'est un sommet culminant à 1867 mètres mais possède un relief moins marqué que les sommets environnant ce qui en fait un lieu idéal de prairies d'alpage, accessibles par une route construite depuis le col de porte.

    La route s'arrête 200m sous le sommet principal, et aboutit à l'auberge/restaurant et à la fromagerie qui assure une vente des produits sur place.

    Cette montagne fait partie du Parc Naturel Régional de Chartreuse, destiné à conserver la biodiversité de la flore et de la faune environnante. C'est donc une destination très prisée des skieurs l'hiver et des randonneurs l'été.

    Le p'tit nom du Charmant Som

    D'après wikipédia, le nom de Charmant Som est issu de Chalmenson, "sommet de la petite chalme". Par la suite, une déformation phonétique régionale a tranformé le "l" en "r". 

    Ainsi au fil du temps le nom se transforme petit à petit :  on trouve différentes écritures parmi lesquelles Charmencson (1357)Charmenson (1540), Chalmenson puis Charmanson (1700). 

    Finalement, la montagne apparait sous le nom que nous connaissons aujourd'hui à partir du 18ème siècle.

    Son histoire

    Au Moyen-Age, le Charmant Som appartient à l'abbaye de Bonnevaux puis est ensuite cédé à la Grande-Chartreuse en 1084. 

    A la Révolution, l'alpage devient bien national puis est vendu à l'hospice de Grenoble. Il est racheté par les Eaux et Forêts après 1918 puis loué à des bergers. 

    Monastère de la Grande Chartreuse

     La route actuelle est construite entre 1932 et 1937 à la place du sentier muletier menant vers les alpages. 

     Enfin, il abritera des camps de résistance à la fin de la seconde guerre mondiale.

    Merci de votre lecture, j'espère que cette balade vous a plu, n'hésitez pas à réagir en laissant un commentaire, et n'hésitez pas également à partager des photos de vos promenades à rythme-indigo@hotmail.fr ou sur la page facebook du blog! 

    A bientôt!

    sources : wikipedia

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • http://rythme-indigo.blogspot.com/2014/08/safari-photos-urbain-01-grenoble.html
     
    Il y a quelques temps, je cherchais un nouveau projet photo à faire. Après quelques visites sur mes blogs favoris, je suis tombée sur un safari photo urbain lancé par BloodyAnna et Eeleesible. 

    Le safari photo urbain, kesako?

    Le but est de se balader tranquilou bilou dans une ville de ton choix et de prendre en photo les différents éléments du thème.

    Il faut donc prendre en photo :

    - Une église ou cathédrale

    - Une plaque de rue

    - Une enseigne de magasin

    - Un commerce typique de ville ou village (poste, boulangerie...)

    - Un habitat typique

    - Un arbre

    - Des fleurs

    - Une boîte aux lettres

    - Un élément de ton choix

     

    Comment participer?

    Prendre les photos (évidemment) et les poster sur le support de son choix (facebook, blog...)

    Poster ensuite le lien en commentaire ici ou l'envoyer par mail là.

     

    Ma participation (dans le désordre!) :

     

    Et la photo de mon choix :

    Alors, Ami Lecteur, que penses-tu de mon Safari? 

    Toi aussi tu as participé à ce challenge photo? Si non, ça t'a donné envie?

    Partager via Gmail Pin It

    9 commentaires
  • http://rythme-indigo.blogspot.com/2014/03/fred-se-balade-2-musee-archeologique-de.html

    Avec Ben, on s’est enfin motivés pour aller visiter le musée archéologique de Grenoble hier!

    Situé sur la rive droite de l’Isère, dans l’un des plus anciens quartiers de la ville (le quartier Saint Laurent), le musée propose un véritable voyage pour remonter dans le temps jusqu’aux origines du christianisme.

    Car ce site fait partie, au IVème siècle de l’ensemble des nécropoles suburbaines de Grenoble, et l’on peut observer à cet endroit une succession d’édifices construits les uns sur les autres jusqu’au XIXème siècle.

    La visite nous entraine donc dans l’étude des différents vestiges de ces bâtiments (mis à jour lors des fouilles réalisées entre 1978 et 1995) et nous offre la vision d’un ensemble architectural qui a évolué tout au long de l’histoire.

    Cliquez sur une photo pour la voir en grand

    Le musée possède également une collection d'objets divers car c’est également plus de 2000 objets témoins (monnaies, bijoux, céramiques, verreries...) qui ont été retrouvés dans pas moins de 1500 sépultures, dont une partie est exposée en fin de visite.Pour nous permettre ce voyage à travers les âges, la scénographie mise en place utilise les ressources des nouvelles technologies afin de permettre une visite interactive qui saura piquer la curiosité des petits comme des grands.

     

                               

    Il a du nous falloir une heure voire une heure et demi pour réaliser la visite complète (tranquilou Bilou : à lire tous les panneaux informatifs, écouter l'audioguide et prendre quelques photos). 


    Durée de la visite:  

    Pour des visiteurs plus impatients, je pense qu’une demi-heure peut être suffisante.

    De plus, si le temps vous le permet, (et si l’envie vous prend) vous pouvez ensuite tout à fait poursuivre votre promenade en montant à pied jusqu’à la Bastille !

               


    La visite du musée est gratuite et un audioguide est prêté (disponible en plusieurs langues) afin de vous accompagner tout au long de votre visite.

    Infos pratiques:

    Le musée est ouvert tous les jours de 10h à 17h sauf le mardi et est fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

    Accès :

    Bus 16, arrêt Saint-Laurent

    Tram B, arrêt Notre Dame-Musée

    Warning : l’espace est partiellement accessible aux personnes à mobilité réduite.


    Musée Archéologique Grenoble Saint-Laurent

    Place Saint-Laurent
    38000 Grenoble 
    Téléphone : [33] (0)4 76 44 78 68 
    Fax : [33] (0)4 76 51 35 59  

    E-mail du musée

              


    Pour aller plus loin :  

    • Si cette visite vous intéresse, je vous conseille fortement d’aller sur le site du musée. Il est très bien fait et regorge d’informations. Une visite virtuelle du site est même possible !

    Warning : pour les personnes qui comme moi n’aiment pas découvrir les choses avant de les avoir vues, réservez-vous la lecture sur le oueb pour plus tard !

    • L’application du musée sur android, qui propose un audioguidage complémentaire des installations muséographiques du site.

    Bref, une visite que l’on vous recommande fortement, à faire seul ou en famille!

    Et toi ami lecteur, tu connais ce musée? Tu as aimé?

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Vizille est une petite commune située à une vingtaine de kilomètres de Grenoble. 
    Berceau de la Révolution Française, elle possède un beau château du 17 classé monument historique et transformé en musée de la Révolution.  Il est agrémenté d'un parc gigantesque (100hectares), dont le parc animalier est l'une des curiosités. Ce qui en fait l'une des destinations les plus prisées des Grenoblois!

    Le musée

    Créé en 1983, il s'intéresse à ce qui se réfère ou ce qui s'inspire de cette période depuis 200ans, et présente surtout des oeuvres d'art et des objets de l'époque révolutionnaire.

    L'originalité du musée réside dans la présentation de ces oeuvres d'art : ce ne sont pas de simples illustrations mais de véritables clés de lecture qui permettent une meilleure compréhension des évènements de l'époque (des fiches explicatives détaillées sont disponibles en plusieurs langues près de chaque tableaux.)

    On y retrouve des évènements historiques peints sur des toiles gigantesques, beaucoup de personnages célèbres, mais également des objets décoratifs de la vie quotidienne de l'époque : mobilier, faïence, porcelaine, éventails, statues...

    Une salle est également consacrée aux films marquants sur la révolution ainsi que ceux tournés aux château.

    A noter : la visite est gratuite pour tous! 

              

    L'exposition temporaire (jusqu'au 28 avril 2014) :  Culture populaire et Révolution française XXe et XXIe siècles.

    Une pièce dans le château est consacrée aux expositions temporaires. 

    Cette exposition soulève la question de la place de la Révolution française dans nos sociétés mondialisées, et nous met face aux stéréotypes culturels véhiculés dans différents pays.

               


    Témoignage exceptionnel de l'évolution de l'art des jardins à travers les époques, c'est un véritable complément à la visite du château et un endroit propice aux balades familiales.

    Le parc

    A noter : les chiens et les vélos sont interdits dans l'enceinte du parc.

               


    Pour aller plus loin

               

     

    Spectacle son et lumière le soir.


    A bientôt sur le blog ou sur la page facebook!

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique